Présentation de la commune

Présentation de la commune

La Chapelle-Thouarault est membre de  Rennes Métropole, ce qui constitue un facteur de développement important, et appartient au Canton du Rheu. Située à 16 km à l'ouest du centre-ville de Rennes, la commune a gardé son caractère rural, par la préservation des espaces naturels, en y intégrant les nouveaux aménagements, aux partis pris architecturaux novateurs.

A propos de la Chapelle-Thouarault

La Chapelle-Thouarault est une commune de petite superficie (764 hectares) située en dehors des grands axes routiers, lui donnant un caractère de tranquillité.

Après une stagnation démographique pendant près de deux siècles (1794 : 513 habitants   1968 : 451 habitants), une explosion démographique a permis à La Chapelle-Thouarault d'atteindre environ 2 100 habitants aujourd'hui.

En décembre 2016, la population de la commune a choisi le gentilé, c'est-à-dire le nom des habitants de la Chapelle-Thouarault, suite à une consultation publique : le choix s'est porté sur les Capelthouarains.

Depuis de nombreuses années, La Chapelle-Thouarault s’inscrit dans une démarche de développement durable, que ce soit au niveau des bâtiments communaux, des espaces verts, dans les services administratifs ou dans la restauration scolaire...

L' environnement participe au bien-être de cette commune périurbaine qui a su garder son caractère rural, avec ses trames paysagères dans les lotissements, ses espaces verts et ses parterres fleuris, ses chemins et ses sentiers de randonnée.

La solidarité et le dynamisme jouent à l'intérieur de la commune. Le tissu associatif en est l'exemple le plus frappant : il existe près d'une trentaine d'associations à La Chapelle-Thouarault.

Un peu d'histoire...

Au Xe siècle, il existait ici une chapelle, dédiée à Notre-Dame de Montual (ou Montua), avec le titre de prieuré, relevant de l'abbaye de Saint-Melaine, comme trève de Mordelles.

Au XIIIe siècle, l'abbé de Saint-Melaine échangea ce prieuré et la chapelle fut laissée à l'abandon.

En 1555, un prêtre de Mordelles nommé dom Pierre Thouarault (ou Thoirault), s'engagea à relever de ses ruines la chapelle Notre-Dame de Montual. Cinq ans plus tard, la nouvelle chapelle fut bénie. Cette Chapelle-Thouarault, surnommée encore Notre-Dame-de-Montual, dépendait alors de l'évêché de Rennes… De là vient le nom de la commune.

La Chapelle-Thouarault fut déclarée commune à la Révolution et unie au Canton de Montfort à l'époque du concordat de l'an IV. La Chapelle-Thouarault forme alors avec «Breteuil» et Talensac le premier Canton de Montfort. Le 5 février 1792, Jean Baptiste Dupont devient le premier Maire de la commune.

Plus d'informations : www.infobretagne.com

Le blason

La création du blason de La Chapelle-Thouarault date de 1978. Cette année-là, le Conseil Municipal décide en réunion de créer l'emblème qui manquait à la commune pour agrémenter et personnaliser les panneaux et plaques de noms de rues.

Après plusieurs projets, présentés le 17 Mars 1978 par Robert BEAUDRIER, le blason actuel est choisi, avec l'aide du Conservateur des Archives Départementales qui le définit en conformité avec les règles héraldiques.

Le choix final tient compte du caractère particulier du village :

Une représentation schématique de la Chapelle et un bandeau aux couleurs du club sportif local (rouge et blanc, à l'époque).

Symbolique : Les couleurs : or (jaune) ; sable (noir) ; azur (bleu) ; gueules (rouge) ; argent (blanc).

Lecture : d'or (fond jaune) ; au portail d'église mouvant de la pointe (coupe en pointe par les bords de l'écu) ; maçonné et ouvert de sable (dessin de l'église et portail noir) ; couvert d'azur (toit bleu) et sommé d'un clocher (surmonté d'un clocher) de La Chapelle-Thouarault, aussi maçonné de sable (dessin noir) et couvert d'azur (toiture bleue), à la bordure de gueules frettée d'argent (bordure rouge avec treillis blanc).

Village fleuri

Le Comité Régional du Tourisme de Bretagne  a créé le « concours des Villes et Villages fleuris »  sous le signe de la qualité de vie et de l'accueil. Le jury régional est composé de personnes qualifiées dans le domaine de l'horticulture, de l'environnement et du tourisme.

Il visite les communes tous les 3 ans et attribue, les récompenses suivant des critères déterminés comme le fleurissement et la palette végétale, mais aussi l'économie  d'eau, 0 phyto, la  propreté et l'entretien du lieu. Il a décerné de multiples prix à La Chapelle Thouarault dont :

  • le 1er prix du « Jardinier de l'année » et le « Prix Vivaldi » en 2003,
  • la « 1ère fleur »  en 2004,
  • la « 2e fleur »en 2006
  • la « 3e fleur »  en 2014.

Les élus et les services techniques, représentés par leur responsable Sylvain Lequennec avaient reçu le jury le 12 juillet 2014. Les efforts accomplis dans notre commune ont été récompensés à leur juste valeur avec l'attribution de cette 3e fleur.

Concours des Maisons fleuries

Ce concours, sans inscription  préalable, est organisé chaque année en vue d’encourager les habitants à participer à l’embellissement de la commune ; le fleurissement de leurs maisons participe ainsi ensemble à l'amélioration du cadre de vie.

Le fleurissement doit obligatoirement être visible de la rue ou des espaces publics, afin d'être apprécié par le jury, qui passe au mois de juin dans la commune.

L'évaluation concerne trois catégories : Maisons de bourg, Maisons de campagne, Fermes.

Un jury composé d'experts, d'élus et d'habitants, tous  passionnés de fleurs et de nature, déambule dans la commune dans le courant juin et remplit une grille de notation personnelle devant les lieux qui  lui semblent devoir retenir son attention.

Les critères pris en compte sont :

  • l'aménagement d’ensemble 
  • le fleurissement, qualité et harmonie d’ensemble
  • le choix des plantations, diversité, permanence des végétaux
  • l'entretien, netteté des compositions.

Les Prix, or, argent et bronze, sont décernés aux mois de novembre ou décembre et remis aux lauréats lors d'une cérénomie publique après le Troc'Plantes.